Accueil
RevuePratiqueTechniqueTestsVitrines

Liens
 


   

Tests optiques
 
Tout les tests optiques de différentes marques; Leica, Nikon, Zeiss, Voigtländer, Schneider...Sont regroupés sur cette page, les images qu'accompagnent les tests sont en permanente actualisation
  Hasselblad H5D-200c
 
De la matrice Bayer, à la maîtrise de la matrice par le H5D-200c MS, il y a tout un monde de pièges à surmonter, dans ces pages une première approche

 
Tamron SP 35mm f1,8
 
Ce rapport de réduction confirme les qualités de cette optique, à 1/50e environ, les détails sont encore bien définis et contrastés même à pleine ouverture.
  Linhof au Moyen Format
 
Les mouvements +15 -15 sont indispensables pour les puristes et photographes d’architecture que ne peuvent concevoir d’incliner l’appareil pour faire leur cadrage.
 
Format RAW
 
Il y a quelques semaines, Houla Oula nous demandait quelles étaient les possibilités offertes par le format RAW. Dans ce dossier, nous donnerons quelques éléments
  C-Biogon ZM 35mmf2,8
 
Il y a 8 ans, lors du premier contact avec cette optique nous étions convaincus d’avoir une perle entre les mains. Les images sur film, superbes pour l’époque et l’absence de tout ...

 
Summicron 35mmf2 Asph
 
Les courbes FTM présentés par Leica sont précieuses pour se faire une idée rapide des qualités d’une formule. Ici nous avons des courbes très complexes et très ondulées, ces formes indiquent très
  HC 50mm f3,5 II
 
En parallèle du test pratique du H5D-200c, nous profitons pour tester trois optiques Hasselblad pour le système H. Pour ces tests nous avons la chance de bénéficier du H5D-200c multi poses de Hasselblad,
 
Touit 50f2,8 Makro-Planar
 
Pour la suite du test, c'est couplé à l'excellent XT-1 de Fujifilm que nous verrons les qualités de cette optique. Le XT-1 et son capteur 16Mp à matrice propriétaire de Fuji, sans filtre passe-bas
  Otus 55mm f1,4
 
Le Otus de 55mm à f/1,4 place les 20cycles haut dessus de 80% et les 40 cycles au-dessus de 50%!. Quand on sait que le planar fait partie des très bons 50mm du marché, on imagine le type d'images que le nouveau "normal" de Zeiss peut offrir.
 
Phase-One IQ260
 
Si cette capacité se confirme dans les images, ce serait une prouesse exceptionnelle, car nous savons qu'en technologie CCD le bruit de fond rendait impossibles ces temps
  A7rll Sony
 
Les améliorations et nouveautés du A7rII sont multiples, l'ergonomie, le viseur, l'obturateur, la stabilisation et la reactivité sont des éléments qui ont suivi des profonds changements   et  donnent un énorme coup de vieux au A7r.

 
CFV-50c-503Cw
 
La première question qu’on se pose en voyant ce dos ultramoderne, est, comment un boîtier totalement mécanique, conçu avant même qu’on sache marcher sur la lune peut recevoir un dos C-MOS purement électronique
  Milvus 85mm f/1,4
 
Avec 11 lentilles en 9 groupes et 1 210 grammes, cet objectif est conçu mécaniquement comme le Otus 85mm, c’est-à-dire  somptueux.
 
Elmarit 90mm f2,8
 
Toutes les optiques qui ont marqué la Belle Époque du reflex argentique, (orphelines depuis la disparition du R), redeviennent "compatibles".
  Hasselblad H4D50ms
 
Pour aller plus loin, et profiter au maximum de cet extraordinaire outil, nous ferons un parallèle entre le H4D50ms et le Nikon D800e, le Leica M9 et le Canon 5D Markll, dans le but de ... 
 
Otus 85mm f1,4
 
Carl Zeiss, c'est mis en tête de faire des optiques exceptionnelles, avec ce Otus deux fois plus lourd que le Planar 85 f/1,4 et d'un diamètre de filtres de 86mm au lieux de 67mm, la marque confirme que le calcul optique est la priorité absolue.
  Summicron-R 50mm f2
 
Avec les 308gr de bronze, laiton, chrome, qu’entourent et déplacent 6 lentilles en 5 groupes de 50cm à l'infini, cet objectif peut vivre encore des longues années.
 
Ultron 35mm f/1,7
 
ULTRON, c’est sous cette appellation que Voigtlander nous propose ce 35mm f1,7, il vient se placer à côté des célèbres SUMMICRON, BIOGON, DISTAGON… les resultats obtenus sont tellement surprenants
  Techno+43XL+P65+..
 
Dans la lente transition vers le tout numérique initie par les grandes marques de chambres, Linhof n'a pas encore franchi le pas, et garde avec la Techno une rétro-compatibilité qui
 
Hasselblad H4D40
 
Au tout début de la transition de V vers H, de nombreux habitués de la marque étaient sceptiques quant à la qualité et la cohérence des nouveaux produits Hasselblad : le métal chromé
 
Avec le C-Biogon ZM 35mm f-2,8 Carl Zeiss vient de signer un petit chef-d'œuvre très performant sur le plan optique
 
Sony A7R
 
La lecture de ces images ne nous permet pas de départager les résultats. Sur les fichiers natifs nous avions l'impression que celui du ILCE-7R était plus performant dans les micros détails
  Loxia E-mount 50mm f2
 
Le premier objectif que la société Rivolier (importateur de Carl Zeiss photo en France) nous a fait parvenir pour réaliser ce test-pratique, est le Loxia Planar 50mm f/2 E-Mount.

 
Sigma 50mm f1,4 Art
 
En préparant ce test, on a lu de dizaines des pages à propos de cet objectif. L'enthousiasme de photographes et journalistes est unanime et ils ont raison, ce Sigma 50mm f1,4 Art est un excellent outil
  Distagon 15mm f/2,8-D800e
 
Commencer ces pages, par une focale extrême grand-angle couplée à un boitier extrême résolution, nous paraît une belle manière d'entrer par la très grande porte del'image numérique.
Le Distagon 15mm f/2,8 que nous avons déjà testé
 
Makro-Symmar 90mm f4,5
 
Après le test pratique de l’extraordinaire Distagon de 15mm de Zeiss, nous voici devant une autre optique d'exception le Makro-Symmar à decetrement et bascule de Schneider
  A7R et Elmar24f3,8 Asph
 
L'Elmar 24mm f/3,8, est une optique sans compromis créé par Leica avec un soin extrême. Avec son ouverture maximum digne d'une optique de chambre, cet objectif a des performances hors du commun,
 
L’autre cherche au contraire à mettre en exergue la qualité propre au moyen format en axant les produits sur leur complémentarité avec le DSLR, ce qui est plutôt la politique de PhaseOne
  Bessa III
 
Difficile de dire si des photographes passeront d'un format à l'autre régulièrement, mais Voigtlander a très bien fait d'intégrer les deux et de leur laisser le choix